Manifestation du 04 août : les inquiétudes du président du groupe organisé des hommes d’affaires

Depuis l’annonce par l’opposition de la marche du 04 août les voix s’élèvent pour exprimer des inquiétudes. Le président du GOHA, groupe organisé des hommes d’affaires redoute les conséquences collatérales de cette manifestation, se remémorant des précédents mouvements et leurs corollaires. Il invite les autorités à assurer la sécurité des opérateurs économiques et de leurs biens.

« Je pense que les citoyens sont libres de manifester. Cela est tout à fait normal dans une démocratie. Très malheureusement, en Guinée les gens ont pris l’habitude à chaque mouvement politique de s’attaquer aux biens des opérateurs économiques. Ces pratiques ont chassé tous les investisseurs qui arrivent dans ce pays. Aujourd’hui, si vous dites à quelqu’un de faire venir un seul conteneur, il vous dit chez vous là-bas comme on ne vous dédommage pas en cas de casse, nous préférons envoyer ailleurs. Si l’opposition ou la mouvance veut manifester, qu’il n y ait pas de contre-manifestants, deuxièmement nous ne payons pas des taxes à la mouvance ou à l’opposition, nous payons à l’Etat. Par conséquent c’est à l’Etat de nous sécuriser» a confié Mohamed Chérif Abdallah.

A rappeler que les accords de juillet 2013 et d’août 2015 avaient prévu que les victimes de pillages lors des manifestations politiques soient dédommagées. Mais jusqu’à présent cet engagement n’est pas mis en œuvre.

Oumar Rafiou DIALLO, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.