Manifestation de l’opposition: Les risques de violences sont palpables

Le 04 août prochain, c’est la date choisie par l’opposition pour reprendre ses manifestations de rue. Bien avant que cette annonce ne soit faite, la tension était déjà vive. Mais elle ne fait que s’accentuer. Les risques d’affrontements entre pro-pouvoir et manifestants se font sentir de toute manière. Voici par exemple un extrait d’une publication sur les réseaux sociaux d’un proche du RPG. Il s’agit de Souleymane DOUMBOUYA, ex-membre de la cellule de communication:  « A l’instar du vaillant et glorieux peuple Turc, le peuple de Guinée aussi, se prépare activement à mettre hors d’état de nuire, les putschistes réunis autour de CCD (Cellou Dalein DIALLO: ndlr). Le 4 août 2016, rendez vous historique contre la barbarie des pseudos démocrates . Irrémédiablement, se sera la dernière marche contre la démocratie , le peuple les opposera une farouche résistance et les pourchassera jusque dans leur dernier retranchement pour les écraser définitivement. Trop c’est trop! Nous avons trop perdu de temps. Cellou veut sa guerre? Ok offrons la lui pour qu’à jamais on reste tranquille. »

A la lecture cette publication, il y a lieu de craindre le pire le jour de la manifestation de l’opposition, car elle lève un coin du voile sur ce qui serait en train d’être préparé comme « contre-offensive ».

Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.