Manifestation du FNDC à Bruxelles : ‘’Le FNDC est un état d’esprit, personne ne peut dissoudre ça’’ (manifestants)

Comme annoncé, les guinéens de Bruxelles ont battu le pavé ce dimanche 14 Août 2022, en protestant contre les dérives dictatoriales du CNRD, la junte militaire qui avait renversé Alpha Condé, le 05 septembre 2021.

A l’appel du FNDC, nos compatriotes de Belgique s’étaient donné rendez-vous ce dimanche à 14 h au rondpoint Robert Schuman à Bruxelles, pour exprimer leur désapprobation face aux dérives dictatoriales du CNRD.

« Face au refus de dialogue sincère du pouvoir de Conakry, la coordination FNDC Belgique a donné le coup d’envoi d’une série de manifestations à l’étranger comme en 2019. Il n’y a pas d’autre alternative au dialogue.

Privilégions la Guinée. Les priorités de ce pays sont loin des bisbilles politiques stériles. », écrit M. Bachir Kaba sur sa page facebook, un activiste du FNDC Belgique, qui a été à l’avant-garde de la lutte contre le 3ème mandat d’Alpha Condé.

Cette manifestation qui intervient après la dissolution du FNDC, la semaine dernière par un arrêté du Ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, est en guise de protestation contre la junte et exiger la libération des détenus politiques arrêtés lors des dernières manifestations, dont le Coordinateur du FNDC, Foniké Mengué, le Responsable des opérations de cette plateforme de la Société civile, Ibrahima Diallo et du Secrétaire Exécutif de l’UFR, Saikou Yaya Barry.

Dans la foulée, les manifestants scandaient des propos hostiles au régime militaire en place et exigent la libération sans condition des détenus politiques :

« Vive le FNDC, libérez Foniké Mengué, libérez Ibrahima Diallo, libérez tous les autres détenus politiques » ou encore : « Personne ne peut dissoudre l’état d’esprit qui a assoiffé la liberté, la justice la démocratie en Guinée. Personne ne peut dissoudre ça. »

 De son côté, le Coordinateur du FNDC à Bruxelles a lancé un appel pressant à la Communauté guinéenne vivant en Belgique :

« On a tous un mal commun, c’est la mal gouvernance. On doit lutter contre ce mal ensemble. Nous espérons compter sur vous pour les prochaines manifestations qu’on va organiser en Europe » a déclaré M. Sow  

Présent à cette grande mobilisation, Thierno Moussa Diallo, un autre activiste de la Société civile a tenu à rappeler les promesses du Colonel Mamadi Doumbouya à sa prise du pouvoir le 5 septembre dernier :

 « Il y a moins d’un an, nous étions dans l’éphorie de la liberté. Un officier a promis au peuple de Guinée, que  nous n’allons plus refaire les erreurs du passé. Il y a de cela un an, un officier s’est adressé à l’armée guinéenne et aux armées du monde, et au nom de cette corporation, il a dit, je ferai tout ce qui est de mon pouvoir pour qu’aucun guinéen ne tombe plus jamais sous les balles. », rappelle-t-il.

 A ce jour, regrette M. Diallo, « Il y a à peine un mois, des guinéens sont tombés sous des balles de cette même armée. Il y a de cela moins d’un mois, des guinéens sont persécutés, d’autres mis en exil forcé, d’autres injustement emprisonnés », déplore ce compatriote qui appelle les militants pro démocratie à poursuivre la lutte pour l’instauration d’un véritable Etat de droit et de la démocratie dans notre pays.

A la veuille de cette manifestation du 14 Août et celle programmée pour le 17 Août prochain en Guinée, Cellou Dalein Diallo a exhorté ses militants et ceux de l’ANAD à y répondre massivement.

Pour le Président de l’UFDG, en exil forcé, « Le succès des mobilisations appelées par le FNDC en Guinée et à l’étranger sera la meilleure réponse aux décisions arbitraires du CNRD de dissoudre le mouvement et d’interdire les manifestations pacifiques en Guinée ».

Même son de cloche du côté de l’UFR, où Sidya Touré, qui se trouve également en exil forcé à l’étranger, a invité ses militants à se tenir prêt pour les manifestations du FNDC.

Jusqu’où ira ce bras de fer entre la junte, la classe politique et la Société civile, étant donné que d’autres manifestations sont annoncées, alors que le CNRD ne semble pas reculer malgré la pression ?

 Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.