Manifestation : Le Gouvernement revoit enfin son bilan


Alors que jusque-là le gouvernement, par la voix du ministre de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, parlait des deux morts dont un gendarme à Mamou, le bilan de la manifestation du FNDC, qui proteste une éventuelle reforme constitutionnelle, est revu à la hausse.

Selon Bouréma Condé, « Ces manifestations non autorisées, en plus des dégâts matériels importants, ont engendré des conséquences tragiques. , regrette le ministre. Avant d’ajouter : « Le Gouvernement condamne fermement les actes de violence orchestrés ces derniers jours et réaffirme son engagement à garantir la sécurité des biens et des personnes dans notre pays. »

Parlant du bilan à la troisième journée d’une manifestation largement suivie à Conakry et dans certaines villes de l’intérieur du pays, Bouréma Condé reconnait désormais 9 morts, alors que le FNDC parle de 10 morts et plus de 70 blessés par balles:

« Après vérification auprès des services sécuritaires et hospitaliers, ce jour, il a été enregistré au total, environ neuf (9) cas de décès dont huit (8) dans notre capitale ainsi que de nombreux blessés. » :

Enfin le ministre de l’Administration du territoire et de la Décentralisation a indiqué que : « Sur instruction de Son Excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur le Premier Ministre a ordonné à l’ensemble des services compétents, de prendre toutes les dispositions idoines afin de faire toute la lumière sur les circonstances de ces décès et de traduire en justice les personnes impliquées. »

Pourvu que ce dossier ne reste pas sans suite, comme les autres cas des tueries qu’on a connus par le passé.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.