Marche du 10 août : Alpha Condé pensait-il s’échapper ?

Alpha Condé pensait s’échapper, comme il à son habitude, à chaque fois que le pays est en danger. Un danger voulu et crée par lui et ses affidés. Mais, cette fois-ci, les opposants semblent les prendre, en reportant la marche tant attendue du 4 août au 10.

Il rêvait malicieusement abandonner la patate chaude entre les mains de certains de ses proches et il prend son avion pour Paris, Chine et Indonésie. Alpha Condé se délectait de suivre les échos de la marche, loin de son pays. Comme il est d’ailleurs de coutume depuis bien des années, à chaque fois qu’un malheur se produit en Guinée.

Samedi, il prend fuite. On évoque des fora et autres rencontres qui n’apportent point quelque chose à la Guinée et aux Guinéens, tenaillés par une précarité sans précédent.  En Indonésie, rapporte-t-on, Alpha Condé prendra part au 12è Forum islamique mondial, prévu du 2 au 4 août. Ce 4 août était tout aussi le jour choisi par l’opposition guinéenne de marcher pacifiquement pour réclamer davantage de dialogue, d’amélioration des conditions de vie des Guinéens, etc. Alpha Condé a préparé le terrain et s’éloigne.

Le chaos menace la Guinée. Les pyromanes du RPG continuent d’attiser le feu, de souffler sur des braises déjà bien incandescentes. Ceux-ci ont pour noms : Bantama Sow, Nantou Chérif, Malick Sankhon, etc.

Les sensations d’avant-marche se sont déjà sentir avec l’empêchement d’une assemblée générale ordinaire de l’UFDG, à Kaloum. Les esprits s’échauffent et se radicalisent. Alpha lui, pensait fuir le chaos voulu et se la couler douce, dans des palaces en Orient et en Occident. Cette fois-ci, c’est raté. A moins qu’il ne projette d’autres voyages entre le 8 et le 10 à l’aube. Ce qui n’est pas exclu !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.