Marche du 2 août 2017 : Bah Oury nuance !

Les propos nuancés de Bah Oury, à propos de la marche du 2 août tranchent vraiment avec l’homme. En effet, dans une interview accordée à des confrères, l’exclu de l’UFDG déclare que « les autorités politiques en situation de responsabilité doivent être attentives aux complaintes de la population et aux désespoirs longtemps contenus des jeunes. »

Pour lui, la disparition progressive d’un certain type d’acteurs politiques ne signifie nullement que les raisons de la colère n’existent plus. Les Guinéens aspirent à un mieux-être et à plus de justice sociale. » C’est l’une des rares fois que Bah Oury reconnaisse le danger qui guette la Guinée. Et ce n’est pas pour longtemps, car, « Ceux qui remettent aujourd’hui en cause l’efficacité des manifestations de rues ont totalement raison. En réalité la manifestation de rue n’est qu’un moyen pour atteindre un objectif politique précis. Le vrai problème est autour de l’objectif recherché. »

Or, selon lui, il se trouve que les motivations pour l’organisation de ces manifestations sont troubles. Par exemple la manifestation d’août 2016 n’avait pour but que de permettre au « chef de file de l’opposition » de renouer officiellement avec l’Exécutif guinéen car il était dans l’impasse du fait de « la non-reconnaissance de l’élection de M. Alpha Condé ». Et Bah Oury de rappeler que cette manifestation lui a permis de négocier les avantages alloués au « chef de file. Puis Bah Oury divise : « L’utilisation de l’UFDG comme bouclier et ses militants comme de la chair à canon est comprise désormais par une forte majorité de la population. Les jeunes ont maintenant compris qu’ils ont été pendant longtemps instrumentalisés pour permettre à une petite poignée d’individus de s’enrichir sur le dos des populations. Ils ont maintenant compris. »

En conséquence : « Ils refuseront désormais de foncer têtes baissées pour répondre aux appels de n’importe quelle sirène démagogique. Cette nouvelle réalité amène ceux qui aspirent à peser dans l’avenir du pays à en tenir compte. » Fausse alerte ou réalité ? Les meetings tenus jusque-là battent en brèche cette déclaration de Bah Oury.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.