Marche de l’opposition : Situation tendue à Labé, déjà un mort

La situation est tendue à Labé, une ville située à 400 Km au nord de Conakry, où des accrochages ont été signalés entre forces de l’ordre et manifestants, dans divers endroits, notamment au carrefour Hoggo Mbouro, l’un des points de regroupement, où les forces de l’ordre s’affrontent en ce moment contre des jeunes  manifestants.

Selon notre correspondant régional, que nous avons joint au téléphone, il y aurait eu mort, côté manifestants et des blessés dont deux du  côté des forces l’ordre. Les agents de sécurité blessés au cours des échauffourées auraient été rejetés à l’hôpital régional de Labé, et la Croix-rouge qui refusent de les soigner. Ils devraient être conduits militaire de Labé. Selon nos informations ce refus fait suite à un antécédent. Ce refus se serait dû à la récente incursion des forces de sécurité dans l’enceinte de l’hôpital régional de Labé. Une chose qui n’a pas du tout plu aux médecins dudit hôpital.

En plus,  le siège de l’UFDG, le principal parti de l’opposition guinéenne est inaccessible ce jeudi. Un impressionnant dispositif de sécurité boucle les lieux pour empêcher tout regroupement, de même que certains axes stratégiques de la ville.

Aux dernières nouvelles, la ville est totalement paralysée, dans certains quartiers de la commune urbaine on enregistre des accrochages entre jeunes manifestants et forces de l’ordre. Le dispositif de sécurité a été renforcé. ‘’C’est chaud, la situation est extrêmement tendue aujourd’hui à Labé’’ a indiqué notre confrère au bout du fil.

Nous y reviendrons

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.