Marche du 14 octobre : Les forces de sécurité invitées à s’inspirer du modèle Algérien


Alors que la crainte d’un risque de violence se fait de plus en plus sentir chez bon nombre des citoyens, les femmes du FNDC, une plateforme composée des partis politiques de l’opposition et de la Société civile, ont appelé les forces de l’ordre à s’inspirer du modèle Algérien.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce jeudi à la Maison commune des journalistes, les femmes du FNDC lancent un appelle pressant aux forces de défense et de sécurité en refusant d’obéir à un ordre ‘’manifestement illégal.’’

« Nous sommes sures que nos forces de police, nos forces de gendarmerie, nos forces armées ainsi que nos forces spéciales toutes issues des entrailles du peuple martyr e de Guinée feront tout pour s’inspirer du modèle algérien pour ne pas verser le sang de ce peuple en refusant d’exécuter des ordres manifestement illégaux »

A travers cette série de marche, qui début ce 14 octobre tant en Guinée qu’à l’étranger, les femmes du FNDC, appellent à leur tour à «  manifester à partir du lundi 14 octobre pour défendre les acquis démocratiques chèrement conquis par le vaillant peuple de Guinée sur toute l’étendue du territoire national et de la diaspora. »

Ceci, ajoutent-elles, « pour sauver notre patrie des conséquences imprévisibles du recul démocratiques, de la dérive autoritaire et d’éventuelle confiscation illégale du pouvoir par monsieur Alpha Condé », a indiqué Hadja Sarangbè Condé, présidente des femmes du FNDC.

Il reste à voir si ces menaces pourront faire reculer Alpha Condé et son  clan, dont la velléité de confiscation de pouvoir se fait de plus en plus entendre.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.