En Marche ! Ce que l’Afrique tirera de ce mouvement…

La présidentielle française a quelque chose de bien fascinant, notamment au niveau d’En Marche d’Emmanuel Macron. Ni un parti politique, ni un conglomérat d’activistes de défense des Droits de l’homme, etc., mais, un petit mouvement dont le baptême du feu a été réalisé avec quelque 300 personnes mais qui s’est vite encré dans les cœurs des Français.

En Marche ! C’est ce mouvement du nouvel élu français qui a fait basculer tout dans l’Hexagone jusqu’au-delà de la Manche, des Pyrénées, des Alpes, … et autre Méditerranée. En Afrique, on a eu droit à choisir entre un homme n’est pas un socialiste, ni de droite, ni de gauche mais prônant une rupture et une Europe plus forte avec des ouvertures et une femme hostile à cette ouverture, aux immigrants, au regroupement familial, à la bi-nationalité.

L’un ou l’autre cas, la jeunesse a primé, triomphé. Les vieux pères politiques raclés. Il ne reste plus qu’à maintenir la tête hors de de l’eau et réussir dans les autres mises en place de personnalités de qualité au niveau des différentes Institutions françaises.

Mais déjà, en Afrique, prévient Alpha Condé, président de l’UA, « Le problème n’est pas de savoir qui est ceci, qui n’est pas cela. Le problème est de savoir quel type de politique Macron veut mener avec nous en Afrique. Notre problème à nous aujourd’hui, c’est le développement de l’Afrique. Que quelqu’un soit socialiste ou pas, s’il est d’accord avec notre politique pour nous accompagner, c’est ça qui est important pour nous. »

L’Afrique tirera certainement bien des choses de cette rupture devant intervenir avec l’arrivée de Macron à l’Elysée. C’est du moins, le rêve que nourrit la présidence tournante de l’UA, dont une rencontre imminente pourrait intervenir dans les prochains jours.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.