Marches pacifiques : le Colonel Bafoe implore la clémence des opposants

« Je demande à ce que les manifestants nous acceptent. Ils étaient comme nous, nous aussi on sera comme eux, après notre retraite. Nous sommes tous des Guinéens. »

Ansoumane Camara Bafoe, bien connu des jeunes manifestants, notamment ceux de l’axe Hamdallaye, Cosa, etc. a vraiment envie de fumer le calumet de la paix avec tous les opposants, marcheurs ou canailles urbaines qui peuplent la Commune de Ratoma en général et l’axe de la démocratie en particulier. Il reste que l’assassinat de Hamidou Diallo par un capitaine de la Police nationale hérisse les Guinéens épris de paix et de justice.

Pour s’en convaincre, il suffit de parcourir les réseaux sociaux. Le présumé auteur du crime est présenté comme étant celui-là même à qui il faut ôter la vie. En implorant alors la clémence des opposants, Bafoe sait de quoi il parle. Quitte à savoir si cet appel sera entendu.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.