Marchés publics : qui pour sauver Paul Bomboh ?

Au département des Finances, à Conakry, on parle de lui. Ceux qui ont participé à l’atelier de validation du nouveau Code des marchés publics, il y a quelques mois dans un réceptif hôtelier de la place évoque son nom.
Paul Bomboh est en effet l’une des chevilles ouvrières de la réforme du Code des marchés publics. Il était jusque-là le directeur de la Formation et des Appuis techniques à l’Autorité de régulation des marchés publics. La semaine dernière, il a été relevé de ses fonctions pour, selon la notification qui lui a été faite, « faute lourde ». L’acte a été signé par le président du Conseil de régulation de l’ARMP. Fodé Oumar Touré qui connait bien M. Bomboh, ne lui a donné aucune chance. Même pas celle qui voudrait qu’on le félicite pour avoir mené une bonne partie des réformes du secteur des marchés publics.
L’intéressé ne s’avoue pas vaincu. Il entend bien comprendre ce que cache « Faute lourde » et quelle sera sa prochaine fonction. Ce qui est évident, selon les dispositions de l’ARMP, c’est ce Conseil de régulation qui nomme les directeurs techniques, sur proposition du directeur général de l’ARMP.
Des sources dignes de foi indiquent que les collègues de Paul Bomboh veulent plaider son sort afin que la sanction jugée trop sévère soir rapportée.
Nous y reviendrons.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.