Marco Asensio, Diego Costa, Isco… L’Espagne en sait un peu plus sur sa liste des 23 pour la Coupe du Monde

Revancharde après ses échecs en 2014 et en 2016, la Roja devra composer avec un groupe expérimenté et des jeunes déterminés à se faire une place.

L’Espagne est une équipe en forme. Avant le match amical de mardi soir face à l’Argentine à Madrid, l’équipe de Julen Lopetegui est invaincue depuis 17 matches et sera l’un des favoris de la Russie cet été. Champion d’Europe en 2008 et en 2012 et vainqueur de la Coupe du monde en 2010, l’Espagne a déçu lors de ses deux derniers tournois : chute en phase de groupes de la Coupe du monde 2014 et défaite lors des huitièmes de finale de l’Euro.

Depuis, l’entraîneur Vicente del Bosque s’est en allé après la compétition en France et Lopetegui a pris le flambeau, menant La Roja dans une impressionnante campagne qualificative avec neuf victoires et un nul en 10 matches. Le match nul 1-1 de vendredi contre l’Allemagne à Düsseldorf a confirmé que l’Espagne était bien un favori du prochain mondial russe.

Alors que la compétition arrive à grands pas, Goal fait le point sur les forces en présences de la Roja : ceux qui sont assurés d’être dans les 23, ceux qui ont une chance d’y être et en effet ceux qui devraient regarder la Coupe du Monde devant leur télévision. 

Sûrs d’être dans l’avion

Le gardien de Manchester United, David De Gea, est le premier choix incontesté de l’Espagne depuis que Lopetegui a décidé de se passer de l’ancien capitaine Iker Casillas dès le premier jour. Kepa Arrizabalaga, le jeune gardien de Bilbao, devrait être sa doublure en Russie. En défense, Sergio Ramos et Gerard Piqué seront aussi là. Le capitaine du Real Madrid est le capitaine de l’Espagne, tandis que l’arrière de Barcelone est également très important pour La Roja. sur les côtés, Jordi Alba du Barça et Dani Carvajal de Madrid devraient également avoir leurs places, sauf blessure. Nacho, très utile dans la rotation et polyvalent, devrait les accompagner dans le secteur défensif.

David SIlva Spain 23032018

Au milieu, Sergio Busquets, blessé à l’heure actuelle, sera de retour dans l’effectif, accompagné de son collègue Andres Iniesta, qui a déclaré qu’il quitterait probablement le football international après la Coupe du monde. La paire madrilène Isco et Marco Asensio sont également des éléments clés pour Lopetegui, avec David Silva de Manchester City et Thiago Alcantara du Bayern Munich. Ils ont tous l’air d’être assurés de leur place dans la liste des 23 joueurs, et ils devraient être rejoints par le duo de l’Atlético Madrid, à savoir Koke et Saul.

En attaque, seul Diego Costa semble être assuré d’une place. L’attaquant de l’Atletico n’a pas toujours convaincu en Espagne, depuis ses premiers pas en sélection, mais Lopetegui a persisté en rappelant l’attaquant revenu en Espagne cette saison.

Ils pourraient intégrer les 23

Le gardien vétéran Pepe Reina devrait être le troisième portier dans l’équipe d’Espagne pour la compétition de cet été, ce qui devrait être son clap de fin en sélection. En défense, Cesar Azpilicueta de Chelsea pourrait être intégré soit comme latéral droit, soit comme un autre défenseur central si Lopetegui choisit de sélectionner le jeune prometteur Alvaro Odriozola de la Real Sociedad. Sergi Roberto du Barça est un autre choix possible, même s’il n’était là pour les rencontrescontre l’Allemagne et l’Argentine.

Pendant ce temps, l’ancien entraîneur de Porto devra choisir entre le défenseur d’Arsenal Nacho Monreal et l’arrière de Chelsea, Marcos Alonso, qui devrait faire ses grands débuts en sélection face à l’Albiceleste ce mardi, selon la presse ibérique. Tous les milieux de terrain semblent être actés, mais Rodri de Villarreal et Dani Parejo de Valence sont dans l’équipe actuelle et pourraient figurer si il y a une blessure dans ce secteur avant la Coupe du Monde.

Marcos Alonso Chelsea

En attaque, un autre joueur de Valence, Rodrigo, a impressionné dans ses apparitions et il a marqué un but important contre l’Allemagne vendredi. Il est d’ailleurs le meilleur buteur espagnol de la Liga. Sa présence semble se dessiner, même si Alvaro Morata par son vécu récent au sein de la Roja n’a pas dit son dernier mot. Appelés en mars, Lucas Vazquez et Iago Aspas ont de bonnes chances d’être les remplaçants pour les côtés en Russie.

Ils ont très peu de chance d’y être

Le gardien de Séville, Sergio Rico, est toujours en lice, mais il est probable qu’il manquera la Coupe du monde cet été alors que Lopetegui a accordé récemment sa confiance dans le trio De Gea, Kepa et Reina. Asenjo de Villarreal, est dans la même position. En défense centrale, Marc Bartra, a fait le choix cet hiver de rentrer en Espagne, au Betis, mais son retard est trop important par rapport aux habitués du poste. Alberto Moreno de Liverpool semble aussi écarté pour être dans les 23.

L’article continue ci-dessous

Le milieu de terrain de la Real Sociedad Asier Illarramendi devrait faire les frais de la trop grande quantité dans ce secteur, comme Cesc Frabegas. Titulaire lors de l’Euro 2016, le milieu de Chelsea a depuis décliné et n’est plus un premier choix. Juan Mata aussi a disparu de la sélection, et semble bien condamnée à devoir rester sur son canapé l’été prochain. Ander Herrera, son coéquipier à United, est dans la même situation.

Juan Mata of Spain

Parmi les autres joueurs réservistes qui ne devraient pas être retenus par Julen Lopetegui, les talents de Serie A comme Suso (Milan) et Luis Alberto (Lazio) auront d’autres chances après la compétition pour incarner le futur de la Roja.

 

http://www.goal.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.