Matam : Badra Koné, troisième larron ou Me Aliboron ?

Tandis que coups de poing trottaient,
Et que nos champions songeaient à se défendre,
Arrive un troisième Larron
Qui saisit Maître Aliboron.

Cet extrait de la Fable de Jean de La Fontaine, dans ‘’Les voleurs et l’âne’’,  Livre I, fable 13, illustre parfaitement bien, ce qui prévaut dans la Commune de Matam, alors dominée par l’UFR et le RPG mais dont tout le support a été dévoyé. Les acteurs principaux : Ismaël Condé, Badra Koné et Sakho, l’actuel maire. Si le premier et le 3è ont actuellement des ennuis judiciaires liés à une présumée escroquerie, Badra se révèle être le troisième larron. Par le truchement de certains responsables du RPG. Le transfuge de l’UFR devient donc « individu malhonnête qui profite du conflit d’autres personnes », pensant secrètement réussir à tirer les marrons du feu.Il se croit habile en toutes choses mais en réalité, il ne se connaît en rien : c’est le maître Aliboron que le parti au pouvoir veut ramener en surface, pour jeter dans les orties le maire et son adjoint.

Pour rappel, Badra Koné est le troisième vice maire. Il a récemment démissionné du parti de Sydia Touré et se porte en pourfendeur de la même formation politique. C’est ainsi qu’il crée un machin dénommé : Nouvelle Génération Politique.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.