Mathurin Bangoura : que reste-t-il à gérer ?

Alpha Condé est un champion en désaveu. Il le fait à qui il veut. Quitte à mettre en mal les acteurs en compétition ou le cadre au centre de la vive polémique. Le dernier en date remonte au 22 août dernier. Il concerne le gouverneur de la Ville de Conakry dont la gestion des ordures alimente le débat.

De guerre lasse, Mathurin Bangoura ne parvient jamais à trouver les moyens nécessaires pour faire face aux ordures récalcitrantes. En cause : le budget est logé à la Décentralisation de Boureima Condé. Pour ainsi débourser quelques billets, il faut faire le pied de grue. Et partant, aucune action n’est menée pour cerner les ordures de Conakry. Alpha Condé, en lieu et place des moyens, des stratégies et initiatives délocalise la gestion des déchets au Génie militaire. L’assainissement de la ville de Conakry revient de facto à l’Armée. Un ouf de soulagement certainement pour Mathurin qui ne savait même plus où donner la tête. A ce titre, il ne veut pas de polémique inutile, parce qu’il « partage totalement cette décision du chef de l’Etat. »

L’assainissement étant désormais dans le portefeuille de l’Armée, Mathurin risque de se tourner les pouces, clament certains. Mais c’est oublier la gestion des marchés de la capitales. Une autre grosse source de recettes pour les collectivités et le Gouvernorat. Il reste donc encore à Mathurin, un autre gros morceau à gérer. Tout n’est pas perdu, surtout pas assainir sans moyens techniques et financiers. C’est donc tant mieux.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.