Mauritanie : La jeune entrepreneure Amy ambitionne de commercialiser son couscous à l’étranger 

En 2020, Amy a lancé sa propre société de production et de commercialisation de couscous mauritanien.

Tunis (dpa) – Titulaire d’une licence en « logistique et transport » à l’Université de Nouakchott, la jeune mauritanienne Amy Djibril Gueye (26 ans) s’est lancée dans l’entreprenariat, depuis 2019. D’abord, elle a fondé « Confis’A », une société de production de confiserie à base des dattes de la région d’Adrar, située au centre de la Mauritanie. Cette société fut partenaire, en 2019, de la « Semaine africaine des sciences », un évènement organisé en Mauritanie, et dédié à la technologie et à l’innovation.

En avril 2020, Amy qui « adore tout ce qui est produits locaux », a lancé « LILNA », une société de production et de commercialisation de couscous mauritanien. La vente de ce couscous, produit par des femmes mauritaniennes, se limitait au marché local, a déploré la jeune entrepreneure. « Alors, j’ai pensé à le revaloriser en améliorant sa qualité et son emballage pour qu’il soit disponible dans les supermarchés du pays », a-t-elle dit.

Adepte de la consommation locale, et de la valorisation des produits locaux, Amy cherche, aussi, à intégrer le plat de couscous dans le menu des hôtels et restaurants mauritaniens. Par ailleurs, elle ambitionne de pouvoir commercialiser son couscous à l’étranger, et de participer à des expositions internationales « pour plus de visibilité ».

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.