Mauritanie : T-PUB, une Startup spécialisée dans la location des toilettes publiques fixes et mobiles


Par Intissar Antar

Cette startup œuvre à éliminer ou diminuer la propagation des maladies liées à la défécation à l’air libre.

Tunis (dpa) – Unique en son genre en Mauritanie, où près de 39 pour cent de la population totale pratiquait la défécation à l’air libre, la startup « T-PUB » est spécialisée dans la location des toilettes publiques fixes et mobiles. T-PUB (toilettes publiques) « propose des toilettes fixes sur les trottoirs et reliées avec les réseaux d’assainissement et l’eau, une toilette pour les femmes et une autre pour les hommes », a déclaré à la dpa, Mohamedou Limame (26 ans), cofondateur de la startup, et diplômé en ressources humaines et en statistiques appliquées à l’économie.

Ces toilettes sont maintenues propres et bien équipées de matériels (savons liquides, papiers hygiéniques), éclairées par des panneaux solaires, avec la présence d’un agent de nettoyage qui intervient après chaque utilisation pour une tarification simple, a-t-il ajouté. Quant aux toilettes mobiles, elles ont des réservoirs de grandes capacités. Elles sont destinées aux événements, chantiers et entreprises industrielles. Elles servent aussi bien les hommes que les femmes et sont maintenues propres et bien équipées, a-t-il précisé.

Selon Mohamedou, l’objectif principal de T-PUB est de soigner l’image de la ville mauritanienne, diminuer les odeurs nuisibles à l’environnement, en plus d’œuvrer à changer les habitudes des personnes qui font leurs besoins sur la voie publique pour éliminer ou diminuer la propagation des maladies liées à la défécation à l’air libre.

Startup lauréate du « marathon de l’entrepreneur »

La Startup a réussi à gagner la confiance des clients d’où la mise au point d’abonnements mensuels avec un prix abordable pour les gens qui travaillent dans les marchés, s’est félicité Mohamedou. En 2018, T-PUB a été lauréate de la deuxième édition du « marathon de l’entrepreneur ».

Visant à découvrir les jeunes talents mauritaniens en matière d’entreprenariat et de cultiver l’esprit d’initiative privée, ce marathon est organisé par le ministère mauritanien de l’économie et des finances en collaboration avec la Banque mondiale (BM), sur un financement du Japon. En Mauritanie, près de 39 pour cent de la population totale pratiquait la défécation à l’air libre. Cette proportion était d’environ 64 pour cent en milieu rural et de 11 pour cent en milieu urbain, selon un rapport de l’Unicef publié en 2019.

La situation de l’accès à l’assainissement, en Mauritanie, était caractérisée par de fortes disparités entre milieu de résidence, zone géographique et niveau de bien-être économique. Fin 2015, seulement 58 pourcent de la population totale disposait d’un accès à une source d’eau potable, et 48 pour cent à un accès à un système d’assainissement amélioré, selon la BM. Au milieu rural, 42 pour cent des ruraux n’ont pas accès à une source d’eau potable, près de 84 pour cent ne disposent pas d’un système d’assainissement amélioré et 68 pour cent pratiquent encore la défécation à l’air libre, d’après la même source.

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.