Me Cheick Sakho et Cie dans le viseur de BantamaSow

BantamaSow ne sait plus ce qu’il fait. Il s’attaque même à son mentor Alpha Condé pour certainement atteindre des ministres et autres hauts cadres de l’Etat. C’est ainsi qu’il a envoyé des pics au ministre de la Justice, avec qui il a des rapports orageux depuis des années.

« Je vous assure, je le dis ici et solennellement, si l’opposition manifeste, ils cassent, les gens ne sont pas arrêtés, jugés, emprisonnés, notre tour, nous allons manifester contre tous ces hauts cadres qui occupent ces postes et qui ne jouent pas leur rôle. Ça doit être clair », menace BantamaSow, agité. Avant d’ajouter : «On insulte le Pr Alpha Condé, il y a des gens qui sont chargés de s’autosaisir, est-ce qu’ils font leur boulot ? Nous les connaissons. Nous ne dirons pas leur nom. Mais s’ils savent qu’ils ne peuvent pas jouer leur rôle, honnêtement, ils n’ont qu’à quitter. Aujourd’hui, celui qui passe la nuit mal avec sa copine, à 6 heures du matin, il barre les routes, il jette des ordures, il brûle des pneus. Où allons-nous avec ça ? Où se trouve l’Etat ? » Entre Me Cheick Sakho et BantamaSow, les relations tendues datent d’il y a des années.

Pour rappel, alors que le Garde des Sceaux était le président du dialogue inter guinéen, Bantama sort de nulle part pour tout compromettre. « Personne ne dédommagera personne. L’opposition doit être la première à respecter la loi. Malgré les pillages, l’opposition n’a pas arrêté ses marches politiques. » En lieu et place du porte-parole du gouvernement ou du ministre de la Justice, qui est déjà l’un des facilitateurs dialogue inter guinéen Bantama se perd en conjectures et souffle visiblement sur les braises à peine dissimulées dans la cendre. Comme le ferait exactement l’autre belliqueux du gouvernement : Alhassane Condé qui, pour le bien de la Guinée a été écarté pour donner de la voie au dialogue avec l’opposition. La sortie de BantamaSow on ne peut plus a caressé à rebrousse-poil le GOHA, certes, mais surtout Cheick Sackho qui se demande encore de quoi se mêle son homologue d’autrefois.

C’est pourquoi, déjà imprégné des accords, le Garde des Sceaux a très vite fait de recadrer celui que bien des Guinéens ont appelé à un moment donné, le Blé Goudé guinéen. Me CheickhSackho a du coup recadréBantamaSow: « L’indemnisation est prévue dans les accords politiques qui ont été signés au mois de  juillet 2013. Cela a également  fait l’objet d’une discussion et d’un point arrêté d’un commun accord par les parties. Il n’y a pas de doute sur le principe de l’indemnisation des victimes, étant entendu qu’elle répondra à des procédures… » Depuis, les rapports sont brouilés. Mais Bantama est resté le même : piètre communicant !

 

 

Jeanne FOFANA, Kababachir.com

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.