Médias : La HAC suspend le journal « Les Echos »

L’affaire de la vidéo sextape qui a enflammé les réseaux sociaux ces derniers jours, commence à faire des victimes. Alors que le parquet annonce l’ouverture d’une information judiciaire,  la Haute Autorité de Communication suspend le journal « Les Echos », pour dit-on, outrage à la pudeur.

Dans un communiqué, la HAC  justifie sa décision suite à la publication d’une image pornographique dans son numéro 242 du 27 février 2017. Et ce, conformément aux dispositions des articles 98 et 107 de la loi L/2010/002/CNT du 22 Juin 2010.

 « Attendu que les photos incriminées constituent, au terme des articles 98 et 108 de la loi L/2010/002/CNT du 22 juin 2010, un outrage à la pudeur, et au terme des articles 5 et 6 de la loi Fondamentale de la République de Guinée, une violation de la dignité humaine et de la sacralité de l’homme; 

« La HAC ordonne la suspension du journal « LES ECHOS DE GUINEE » pour une durée de six (6) mois allant du 1 mars au 31 août 2017″, peut-on lire dans un communiqué rendu public lundi par l’organe régulateur des médias en Guinée.

Abdoul Wahab  Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.