Menace de grève : les syndicalistes exigent le retour du prix du carburant à 8 000 FG

Réunis en assemblée générale extraordinaire ce lundi 02 juillet à la bourse de travail à Conakry, l’inter centrale syndicale CNTG-USTG exprime son total désaccord suite à l’augmentation du prix du carburant qui passe de 8 000 FG à 10 000 FG.

Qualifiant cette augmentation du prix par le gouvernement de ‘’décision unilatérale’’, l’inter centrale syndicale CNTG-USTG exige le retour du prix à  8000 FG le litre à la pompe.

Faute de quoi, les syndicalistes menacent de déposer dans les heures qui suivent un avis de grève générale et illimitée.

‘’On ne laissera personne nous appauvrir. Nous ne sommes pas d’accord » prévient Louis M’Bemba Soumah lundi matin à la bourse du travail.

En attendant la suite des événements, les choses semblent s’accélérer pour ramener le gouvernement à des bons sentiments.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.