Menace des femmes : marcher sur Sékhoutouréya, prochaine étape !

La Guinée fait peur actuellement. Et cette peur va crescendo. La gouvernance bancale d’Alpha Condé risque de l’engloutir avec certains de ses ministres. Aujourd’hui, ce sont des quartiers traditionnellement tranquilles, paisibles qui manifestent et grossissent les rangs des frustrés. Et d’une façon spontanée. Il n’est donc pas question d’accuser des opposants ou d’autres mains noires.

Les Guinéens semblent être fatigués d’Alpha Condé avec ses promesses et ses fausses annonces. Ils sont fatigués de l’absence de justice. Quant aux femmes, par la voix d’Halimatou Dalein Diallo, « Nous allons continuer le combat pour une Guinée unie et prospère. » Les familles des victimes d’assassinats ciblés sont frustrées, les mamans des enfants morts par balles au cours des manifs politiques ou après les manifs, dans les familles sont à bout des nerfs. A ce titre avertit l’épouse de Dalein Diallo : « La prochaine victime nous allons nous rendre à Sekhoutoureya pour dire à Alpha Condé plus jamais ça. Car, nous sommes des mères de familles et nous avons pitié à toutes ces mamans qui ont perdu leurs enfants dans ce combat pour la restauration d’une démocratie dans le pays. »

Ce lundi, certainement, avec les contremanifestations programmés par le pouvoir à travers Bantama et Cie, on pourrait bien s’attendre à des échauffourées. Voire des morts d’hommes ou autres conséquences moins macabres. Mais bien regrettables.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.