Menace grippe aviaire : on anticipe avec 8 475 117 000 GNF!

Pour une fois, le gouvernement guinéen veut anticiper la menace d’introduction de la grippe aviaire en Guinée. C’est à travers une communication du ministre de l’Elevage et des Productions animales que les Guinéens ont compris cette démarche du gouvernement.

Mohamed Tall a expliqué que la Grippe aviaire ou Influenza aviaire est une maladie des oiseaux hautement pathogène qui peut infecter différentes volailles domestiques telles que les poulets, les dindes, les pintades, les canards etc., ainsi que les oiseaux sauvages. Il faut signaler que certaines souches de grippe comme H5N1 et H7N9 sont bien connues du public en raison des infections graves et parfois mortelles qu’elles peuvent causer chez l’homme. Pour le ministre, « En 2015, 2016 et début 2017, on a assisté à une recrudescence des cas de grippe aviaire hautement pathogène à H5N1 chez les volailles au Nigéria, au Burkina Faso, au Niger, au Cameroun et en Côte d’Ivoire, pays limitrophe de la Guinée. »

En quoi la Guinée est-elle exposée ? Réponse du ministre UFR : « Le risque est lié aux échanges commerciaux sur la volaille, ses produits et le matériel d’élevage recyclé entretenus par notre pays et certains pays européens et ceux de la sous-région ; le faible niveau de fonctionnement du Réseau de Surveillance Epidémiologique des Maladies Animales (REMAGUI) ; les faibles capacités de détection précoce et de réaction rapide des services vétérinaires par manque de ressources financières et matérielles appropriées. » Le risque est élevé mais, les moyens financiers et matériels font défaut.

C’est pourquoi selon Mohamed Tall, il est important de renforcer les équipements (moyens techniques et matériel roulant) et d’allouer aux services des ressources financières conséquentes. Un budget global de 8 475 117 000 GNF est requis pour réaliser un programme efficace de gestion et de coordination avec les moyens à mettre en œuvre.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.