Menaces de boycott de la réouverture des classes: Des fondateurs des écoles privées de Labé conviés à une rencontre

Réouverture des classes : Face aux menaces de boycott, des fondateurs des écoles privées de Labé conviés à une rencontre

La menace de boycott de l’ouverture des classes par les enseignants des écoles privées est prise très au sérieux par les autorités régionales de Labé.

Le Président Alpha Condé a récemment annoncé la réouverture des classes d’examens et des universités du pays, à compter du 29 juin prochain. Mais devant le retard des payements des arriérés de leur salaire dû à la pandémie Coronavirus, les enseignants des écoles privées menacent de boycotter les cours et empêcher les examens nationaux.

Pour éviter un désagrément que cela pourrait poser, les autorités régionales de l’éducation ont pris le devant. Déguisé en médiateur, l’Inspecteur régional du travail convie les fondateurs des écoles privées à une rencontre ce mardi 23 juin dans les locaux du Gouvernorat de Labé.

« J’ai fait appel au président des fondateurs des écoles privées de Labé pour qu’il vienne échanger avec nous de la situation de ces enseignants qui sont restés depuis 2 mois, sans salaires. Les fondateurs des écoles privées doivent se concerter pour nous envoyer une délégation le mardi, 23 juin 2020, pour en débattre. », explique Mamadou Dian Diallo qui dit avoir reçu une copie de la menace de grève du syndicat des enseignants des écoles privées.  

Du côté du syndicat des  enseignants, l’espoir est permis : « Nous avons pleinement espoir de remporter cette bataille », a indiqué, Alexis Niakoye Loua, qui occupe le poste de secrétaire général de l’antenne régionale du Syndicat National des Enseignants du Privé de Guinée (SEPGUI).

Conscient des difficultés traversées avec la fermeture des écoles, en raison de COVID-19, les fondateurs des écoles privées ne vont pas se laisser faire. Ils devront expliquer au cours de cette rencontre de concertation, les raisons de non payement des salaires des enseignants.

En tout cas la rencontre de ce mardi devra permettre de se situer sur les opportunités ou pas de la réouverture des classes à la date indiquée.

Nous y reviendrons

De Labé Souleymane Camara pour www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.