Les menaces d’Ousmane Gaoual : « Si Cellou n’est pas Président en 2020… »

Ousmane Gaoual Diallo, toujours égale à lui-même. De retour à Conakry, le député uninominal de Gaoual était samedi à l’assemblée générale hebdomadaire de l’UFDG à Commandayah.

S’exprimant devant les militants du principal parti de l’opposition guinéenne, le député de Gaoual a mis l’occasion à profit pour s’exprimer sur les velléités d’un projet de troisième mandat pour Alpha Condé. Pour Ousmane Gaoual Diallo, 2020 est loin, car Alpha est en train de nous donner tous les éléments pour une révolte populaire puissante.

« J’entends beaucoup de gens dire qu’en 2020, Cellou sera président. Mais, si Cellou n’est pas président d’ici 2020, la Guinée court une très grande catastrophe ; car, 2020, c’est loin. Et, Alpha est en train de nous donner tous les éléments pour une révolte populaire puissante pour le mettre hors de nos frontières parce qu’il ne respecte pas les accords, il ne tient pas parole. Et, maintenant, il commence à distiller partout des éléments qui justifient que chacun d’entre nous se lève et prend un bâton et se dirige à Sékoutouréyah parce qu’on parle de 3ème mandat, de 6ème mandat,… », estime le député uninominal de Gaoual.

Parlant des mascarades électorales, lors des différents scrutins organisés en Guinée,  Ousmane Gaoual s’en prend à Bakary Fofana, le président de la CENI :

«J’ai dit, il y a quelques années, que Bakary Fofana devrait être pendu. Les gens ont dit que j’abusais, que ce n’est pas cohérent, c’est la violence. Mais, les problèmes politiques de la Guinée sont liés à la mauvaise organisation des élections dans notre pays. C’est elle, qui occasionne les manifestations. C’est à cause de ces manifestations que nous avons enterré 86 personnes, tuées par nos forces de défense et de sécurité. », rappelle le bouillant député.

Mariam Diallo, Kababachir.com

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.