Mensonge de Sékou Souapé : à qui profite le crime ?

Personnage sulfureux et au passé bien obscure. C’est cet homme reconverti en militant du RPG qui tire les ficelles et tisse de gros mensonges pour sauver les meubles du parti au pouvoir, aujourd’hui littéralement laminé par des crises sociales, politiques généralisées. Le tout comblé par une dissension interne du RPG. Sékou Soaupé Kourouma, ce son nom vient d’être déniché avec son mensonge porté contre Grenade, en prison à Kindia.

Extrait d’une interview qui fait actuellement le tour des réseaux sociaux : « Grenade est venu personnellement me voir, il y a six mois. Je lui ai écouté. Il m’a expliqué ses récriminations contre Cellou et sa femme. (…), il avait besoin d’une petite aide, j’ai fait. Il m’a dit un gendarme a tiré sur un de ses camarades. Ils se sont dispersés après ils sont venus prendre le corps et replier avec. C’est Grenade qui me l’a dit devant des témoins. Et que deux jours après, ce gendarme est venu accompagner du directeur de presse de la gendarmerie, le gars qui fait de la communication, Monsieur Barry. Que ce dernier est venu en compagnie de Mamadou Alpha Barry vers une heure du matin au domicile de Cellou Dalein. Il les a vu, ils sont venus dans une voiture banalisée, ils sont rentrés. Cellou est sorti les raccompagner quelque temps après. Le lendemain, qu’il a interpellé Cellou sur la question. Il lui a dit mais celui-ci que vous avez reçu hier a tué un de nos amis et puis vous acceptez de le voir? Cellou lui a dit que la politique est très profonde, toi tu ne comprends pas tous les contours. Ça c’est Grenade qui est venu me le dire et il y a de cela sept mois. Il y a une connivence entre un certain nombre d’officiers au sein des forces de sécurité avec Cellou… »

Sur Africa Guinée, citant des confrères, Grenade tranche : « Comme je suis en prison, chacun va profiter de mon nom pour salir ou nuire les autres. Je n’ai jamais aperçu le Colonel Mamadou Barry, porte-parole de la gendarmerie au domicile du chef de file de l’opposition, Cellou Dalein Diallo. Aujourd’hui, il suffit d’être peulh pour qu’on te qualifie de militant de l’UFDG. Même vous journaliste si vous êtes Diallo ou Bah, on dira que vous êtes militant de l’UFDG. Ils veulent nuire le Colonel Mamadou Alpha Barry, ils n’ont qu’à le faire, mais je ne veux pas être associé à cela. Comment je peux lui demander trois (3) millions de francs guinéens alors que je gagne plus de trois (3) millions à travers mon minibus de transport que ma tante m’a envoyé depuis le Etats-Unis. J’ai également une boutique de vente de CD. Qu’il prouve alors qu’on s’est rencontré. »

Ce mensonge de Sékou Souapé prouve que le régime de Conakry est plongé dans des complots sans précédents.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.