Meurtre à Bambéto : La victime était un militant de NFD (parti)

Comme annoncé dans nos précédentes éditions, les émeutes qui ont éclaté lundi à Conakry se poursuivis ce mardi sur l’axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa, causant de pertes en vie humaines et des dégâts matériels importants.

Selon un bilan officiel fournit par le porte parole du gouvernement, la répression des manifestants a fait 7 morts dont deux tués par balles ce mardi à Bambéto.

L’une des victimes, Mamadou Mouctar Diallo, âgé de 17 ans, et originaire de Dalaba, est membre actif de NFD, le parti de Mouctar Diallo.

Dans une déclaration, cette formation politique de l’opposition dirigée par l’honorable Mouctar Daillo, dénonce l’usage d’armes des balles réelles dans la répression des manifestants.

Lisez plutôt la déclaration…

‘’Le parti NFD (Nouvelles Forces Démocratiques) vient de perdre une nouvelle fois un militant à Bambéto. Mamadou Mouctar Diallo est l’un des membres très actifs de la Section de NFD de Koloma qui a reçu une balle des policiers.

Depuis ce matin, les policiers sèment la terreur sur l’Axe Hamdallaye-Bambéto-Cosa-Wanindara. Deux jeunes sont tués dont ce militant de NFD, Mouctar Diallo.

Les corps sont en train d’être transférés à la morgue d’Ignace Deen par Dr. Sidy Bah, Secrétaire Administratif de NFD.

En plus, le siège de NFD, sis à Bambéto, a été ciblé par les policiers qui y ont tiré des balles réelles et des bombes à gaz lacrymogène, causant des dégâts matériels.

Mouctar Diallo a été tué à coté du siège de NFD où il a passé la journée aujourd’hui encore.’’

Honorable Mouctar Diallo, président des NFD

Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.