Meurtre de Mamadou Aliou Diallo: Choquée, sa famille réclame justice !


Après les violences meurtrières à Conakry, les familles des victimes sont partagées entre émotion et tristesse.  Chez la famille de Mamadou Aliou Diallo, jeune marchand âgé de 18 ans, tué par balle le 14 octobre dernier à Bantouka, par les forces de sécurité, c’est la consternation.

Mais qui était Mamadou Aliou Diallo, originaire Kétiguiya, CRD de Ditinn, dans la préfecture de Dalaba ?

Marchand de son état, son oncle, qui réclame justice,  retient de lui, un jeune « respectueux, ouvert, courtois, disponible et très courageux et très social ».

Joint au téléphone mercredi matin par notre rédaction, l’oncle du défunt, qui  n’en revient pas, explique les circonstances de son meurtre :

 « C’était un jeune marchand dans le quartier, qui se vaquer à ses occupations quotidiennes. Ce jour-là, il n’était même pas dans la rue, il était dans le quartier comme d’habitude. C’est au niveau de l’école privée ‘’Mansour Kaba’’ à petit Simbaya, qu’il a reçu une balle du côté droit de son ventre dans l’après-midi. Et il est mort par la suite. Son corps se trouve en moment à la morgue de l’hôpital Ignaace Deen. », déplore Monsieur Mamadou Mansalakou Diallo. Avant d’ajouter : « Nous réclamons justic, parce qu’il faut qu’un  jour les auteurs de crimes répondent de leurs actes », a-t-il averti.

Mardi, la famille des deux autres victimes, en l’occurrence, Thierno Sadou Diallo et Mamadou Karfa Diallo, tous tués à Wanindara lors de la répression sanglante de la manifestation, des parents des victimes ont été empêché de faire le deuil.

Au moment où parents et amis se sont rassemblés dans la famille pour une cérémonie de présentation des condoléances, des agents des forces de l’ordre ont fait une incursion dans la cour pour pulvériser du gaz lacrymogène, détruire les chaises et tentes, proférer des injures et des agressions physiques et verbales des femmes avant de renverser des marmites.

Une situation que déplore le FNDC qui, dans un communiqué dénonce ce comportant d’un autre âge et qui se dit déterminé à poursuivre la lutte contre ‘’vent et marée’’ pour la défense de la Constitution.

 Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.