Meurtre de Thierno Hamidou Diallo : Vers la comparution du présumé auteur ?

Alors que la victime, Thierno Hamidou Diallo, tué après la manifestation de l’opposition le 16 Août dernier, sera inhumée ce vendredi au Cimetière de Bambéto, des nouveaux éléments apparaissent dans l’enquête sur les circonstances du meurtre de ce jeune de 21 ans.

Déjà, le suspect, un capitaine de la police du nom de Kaly Diallo a été mis aux arrêts.

Le Procureur de la République près du Tribunal de Première Instance de Dixinn s’est exprimé sur ce dossier. Selon lui, une enquête est déjà ouverte pour déterminer les causes circonstances du meurtre.

« Actuellement, il se déroule à la Direction Centrale de la Police Judiciaire des investigations approfondies. Un suspect a été interpellé, un capitaine de police. Il est soumis à la procédure d’enquête de Police. Je peux vous dire avec certitude en m’appuyant sur le compte rendu de l’Officier de Police Judicaire, chargé de la procédure, que suspect a déjà été interrogé, les membres de la section qu’il dirigeait ont été interrogés. Une autopsie du corps de M. Thierno Hamidou Diallo a été faite par le médecin légiste. Elle vise à déterminer les véritables causes du décès », explique Sidy Souleymane Ndiaye.

Selon lui « Il est prévu dans les prochains jours une reconstitution sur les lieux du crime. Il est également prévu de procéder à une expertise balistique. La balle sera examinée par un spécialiste, le fusil qui a été retrouvé sera examiné par un spécialiste. L’officier de police judiciaire a promis de mettre à contribution un spécialiste pour faire ce travail. Dès que ce travail sera achevé, il me rendra compte, et il défèrera à mon parquet le ou les suspects avec des pièces à conviction », a –t-il avertit.

Dans un communiqué, le Gouvernement guinéen exprime ses ‘’regrets’’ après que la manifestation de l’opposition qui s’est déroulée dans un esprit de civisme ai enregistré finalement des victimes en marge de son déroulement.’’

Il reste à voir si ce policier servira d’exemple pour mettre fin à l’impunité en Guinée, après la mort de quelques 70 militants de l’opposition, tous enterrés au cimetière martyr de Bambéto.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.