MODIFICATION CONSTITUTIONNELLE : Alpha Condé donne le ton

A moins d’être naïfs, les Guinéens sont désormais fixés quant à la volonté du président de la République de se maintenir en place, en dépit des dispositions de la constitution qui le contraignent à partir en 2020. Soumis à la question lors de sa conférence de presse de ce 15 mai, le chef de l’Etat a été on ne peut plus le clair en répondant : « Le moment venu, le peuple décidera. Le peuple est souverain ».
Certains invoqueront bien sûr le caractère à la fois vague et imprécis de ces propos pour crier à une accusation hâtive ou à un procès d’intention. Mais il n’en est rien. Alpha Condé vient plutôt de donner sa position. Il dit sa volonté de se succéder à lui-même et demande que cette volonté soit « légitimée » par le peuple. Concrètement, il s’agit-là d’un appel à une propagande destinée à donner l’impression qu’une telle volonté émanerait des Guinéens. Or, tout monde connaît la position du peuple sur cette question.   
La Guinée et les Guinéens sont donc face à leur responsabilité historique. Deux choix s’offrent à eux. Ils peuvent tout d’abord choisir de taire leurs divergences et inimités pour s’opposer à cette tentative de remise en cause des acquis de leur lutte. Ensuite, ils peuvent aussi croiser les bras et laisser faire les choses. Ainsi, ils contribueront à faire de leur pays une risée pour la planète.
Anna Diakité, www.kababachir.com
  1. Cissé Mamady dit

    Comme toujours.
    Tous les guinéens sont pareils.
    Résidents ou Diaspora.
    Tous pareils.
    Les guinéens ont encore 57 ans pour voir se promener en guinée, un ancien président de l’alternance.
    Cissé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.