Monénenbo vu par Domani : « le trophée de la bêtise »


On se demande s’il faut réellement répondre à dame Domani Doré, parce qu’elle est femme ! Mais, il le faut, ne serait-ce que la ramener à l’ordre et la pousser à ne s’occuper qu’à ses oignons : être députée sous l’estampille du RPG. Et finir par la refermer. A jamais. Le temps d’emmancher avec un nouveau régime, plus porté sur les valeurs démocratiques.

Doman Doré est cette ancienne ministre des Sports, débarquée depuis des lustres et qui veut se faire une certaine virginité politique. Quoi de plus normal, au lieu de s’occuper d’une célébrité, la grande intelligentsia : Tierno Monénembo. Domani  dit craindre « que notre cher bien apprécié écrivain ait fait le crasseux choix d’arroser les graines de la bêtise, que dis-je du mal dans sa forme la plus maussade et ce, encore à la face du monde au nom d’un militantisme mal déguisé en défenseur d’une constitution. Je voudrais m’adresser à vous Monsieur Thierno, si ce qualificatif honorable vous sied encore, au regard de l’indélicatesse avec laquelle vous usez des années de démonstrations intellectuelles que vous nous avez servis avec le temps. »

Ce n’est pas trop sûr – même pas souhaité – que l’homme à la plume acérée réponde à ces insanités de bas étage. Nous en voulons pour preuve, la sérénité de l’homme. La largesse d’esprit de l’écrivain et la constance de l’homme de lettres. Le plus serieux cauchemar du régime actuel, voire au-delà.

Pour la gouverne de dame Domani, Kababachir.com renvoie cet éclairage….

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.