Morgue de Donka : « Nous sommes obligés de la fermer», annonce le ministre de la Santé

En raison des travaux de rénovation, la morgue de l’hôpital national Donka, sera fermé au public. L’annonce a été faite par le ministre de la Santé.

Selon Abdourahmane Diallo, cette fermeture, concerne les décès communautaires :

«Il y a un projet de rénovation et d’extension de l’hôpital Donka. La morgue fait partie de ce projet. Sur le site,  il y a à côté du petit bâtiment qui sert de morgue actuellement, un nouveau bâtiment à étages qui est déjà crépi. Il est maintenant temps de passer à la deuxième phase de rénovation et d’extension de cette morgue. Nous sommes donc obligés de la fermer. Mais cette fermeture, c’est pour les décès communautaires, c’est-à-dire les cas de dépôt de corps», a-t-il rappelé.

Toutefois, précise-il,  « pour les décès qui surviennent à l’intérieur de l’hôpital, une fois que quelqu’un qui est hospitalisé décède, on ne peut plus garder le corps dans les salles d’hospitalisation. », rappelle-il.

Et pour cela, ajoute le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, « De nouvelles chambres froides et une salle d’autopsie sont prévues dans le cadre de ce programme de rénovation et d’extension. »

Parlant des solutions alternatives, Abdourahmane Diallo tient à préciser : «Nous avons délibérément retardé cette phase, le temps de prendre des dispositions qu’il faut. Pour les décès communautaires nous orientons la population vers la morgue de l’hôpital Ignace Deen et la morgue de l’hôpital Chino-guinéen de Kipé».

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.