Mort du RPG : des signes qui ne trompent pas !

« Le RPG disparaîtra avec M. Alpha Condé, il sera le seul et unique président de la République de ce parti. Il a déjà détruit ce parti. Il y a même plus de base. »

Doussou Condé prédit ainsi la mort naturelle ou plutôt artificielle du RPG, ses premières amours. Cette dame sait de quoi elle parle parce qu’elle connait bien ce parti présidentiel qui tangue aujourd’hui. Pour preuve, « Tout récemment, il fallait fêter son arrivée à Siguiri. La délégation qui est partie, demandez-leur ce qui s’est passé là-bas. »

Elle délivre le secret : « Nous avons mis des robots call au niveau des États-Unis, partout où ils vont en Haute Guinée, nous qui nourrissons les gens là-bas, parce que ce que la diaspora envoie en Guinée, c’est plus que le FMI et de tous ces bandits-là. Donc nous appelons dans les préfectures différentes pour leur dire que ça suffit, que chacun reste chez soi. »

Même Dalein Diallo en a eu pour son compte, mais de la plus belle des manières : « Ce combat là nous allons le mener. Même la visite de M. Cellou Dalein Diallo, nous avons appelé pour dire que nous n’avons pas d’ennemi. Ces gens-là, ce sont nos frères. Il faut que l’unité soit faite maintenant. »

En prédicatrice confirmée, Doussou Condé déclare : « La Guinée n’a connu un dictateur comme M. Condé. C’est moi qui le dis et je sais que les propos que je tiens-là seront maintenus dans vos annales pendant 40 ans. Je n’aurai pas honte demain de voir ces paroles me revenir. J’assume, un dictateur fin avec une arrogance inouïe. »

Alpha Condé en jugera.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.