Morts d’hommes dans la grève : Alpha Condé gère-t-il des voyous!

Alpha Condé, président de la République, celui-là même qui dit dédier son second et dernier quinquennat à la jeunesse entre autres a encore choqué, jeudi, les Guinéens en zappant tout bonnement sur les 7 Guinéens tombés sous les balles réelles des forces de défense et de sécurités.

C’était au cours du conseil des ministres tenu à Conakry, présidé par Alpha Condé himself. Le blackout total, le silence radio coupable avec lequel il a géré cette mort d’hommes en dit long sur le mépris qu’a toujours eu le président guinéen à l’endroit de ses gouvernés. Alors qu’on a même fini de déplorer cette attitude du président de la République, celui-ci enfonce le clou, en recevant le Roi marocain, en début de soirée à Conakry. «Ceux qui voulaient que la Guinée n’aille pas de l’avant, parce que le voyage du roi cette fois va être extrêmement important pour le développement de la Guinée, ont échoué », nargue- comme toujours – Alpha Condé.

Pour lui, c’est tout simplement des voyous qui étaient dans la rue. Alors question : Alpha Condé gère-t-il une bande voyous ? Réclamer un droit de la façon la plus rude est-il l’effet des voyous ? Qu’en est-il alors des ministres qui ont manqué de pro activité ? Que faisaient ces ministres pendant les vacances ? Alpha Condé se réjouie du gibier malmené entre lundi et mercredi, de Gbessia à Bambeto. Tant pis pour les familles éplorées, cette femme en état de grossesse et tous ces autres morts par balles. Le gouvernement ne s’agite pas, il ne s’émeut pas. Même le ministre de la Justice qui avait annoncé une ouverture d’enquête a opté pour le silence. Comme si la consigne d’Alpha Condé a assommé tous les ministres. Au niveau du Parlement, des députés comme Damaro Camara ont refusé d’observer la minute de silence accordée aux Guinéens tués. Cette attitude du président guinéenet de ses affidés,inquiète et donne à réfléchir. Pauvre Guinée !

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.