Mosquée Fatako : Alpha, l’homme qui ne suit pas la radio ?

Cet argument n’aura pas suffi pour retrouver le sourire de ceux qui ont été déçus par la bouderie des autorités à tous les niveaux, à l’inauguration de la mosquée de Fatako. Si on considère le faux bond comme une consigne ferme de la part d’Alpha Condé, lui, aujourd’hui, cherche à se disculper. Sans aucune gêne.

Il parait que c’est des démarches administratives qui ont été biaisées. Il s’agit notamment de courriers administratifs. Juste pour lui soumettre le vœu affiché par Sans-loi et le calendrier y afférent. Alpha Condé se serait offusqué d’être informé par voie de presse que c’est lui qui doit présider la cérémonie inaugurale de ladite mosquée. Problème : Cet Alpha-là n’avait-il pas dit qu’il ne suit jamais de radio, ni de télévision, à multiples reprises ? Soit c’est absolument faux comme argument, surtout qu’aucun élu ou plutôt nommé local n’a pointé du nez, soit, Alpha Condé prend tout le monde pour des moutons. Pour diluer le refus d’Alpha Condé et de ses affidés à faire le déplacement de Fatako, Sadou Keita et les autres de livrent à de durs exercices de dissuasion.

Selon le correspondant de l’Agence guinéenne de presse de Labé, « l’initiative du bâtisseur de cette maison de Dieu divise les différentes familles de la localité depuis 2001, année à laquelle les travaux de réalisation de l’édifice ont commencé. El hadj Ousmane Baldé, ‘’Sans-loi’’, soutenu uniquement par sa propre famille, veut supprimer la première mosquée du village. » Cet argument suffit-il pour décliner l’invitation faite ?

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.