Moussa Solano du PUP: un trouble-fête?

Moussa Solano n’est plus légitime, son mandat est terminé. Cette situation agace Fodé Bangoura, l’autre candidat désigné pour assumer les responsabilités du président du parti.

Pour lui, « Solano a été incapable d’organiser des élections. Les militantes et militants du parti ont voulu que ça cesse. Les textes prévoient que, quand il y a une  situation de ce genre, qu’on mette en place un comité. Maintenant, ils ont mis un comité ad hoc qui avait pour mandat d’organiser les élections. Tous les responsables à la base ont accepté le comité ad hoc, en organisant les congrès fédéraux, régionaux, et ont convoqué le congrès national les 30 et 31 juillet à Taddy Club. Il y a eu des élections, comme on a l’habitude de le faire au parti, on a procédé aux élections par région. Et, quand on a fini, j’étais le vainqueur. Il n’y avait que deux candidats. Cheik  Amadou Camara et moi. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.