MOUSTAPHA NAÏTE : L’agitation comme programme

A beau mentir qui vient de loin, dit l’adage. Le ministre guinéen de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, avait jusqu’ici plus ou moins réussi à berner tout le monde. Se servant des médias et avec la complicité de certaines institutions internationales pour promouvoir des projets creux, il était partout et tous les jours au-devant de la scène, sans aucun impact significatif. Mais avec la célébration de la journée internationale de la jeunesse, il semble avoir été démasqué et sa stratégie mise à nu.

En effet, la seule chose que les Guinéens retiennent de cette célébration que Moustapha Naïté voulait grandiose, c’est le fameux slogan « Un tailleur-Une machine ». Un slogan que des millions d’internautes guinéens tournent désormais en dérision sur les réseaux sociaux. Et si on s’en moque, c’est tout d’abord parce que le géniteur ne s’est pas particulièrement révélé imaginatif. De fait, comment se fait-il qu’après l’échec lamentable du concept « un étudiant, une tablette », le ministre de la jeunesse ait choisi de s’en inspirer pour bâtir sa propre communication ? A coup sûr, il a voulu verser dans la démagogie et le sort réservé à son slogan n’est que mérité.

Ensuite, si les gens se moquent de cette initiative venant de la part de celui qui inspirait tant de jeunes guinéens, c’est parce qu’au-delà du fondateur du cyber Mouna Internet et du leader charismatique du Forum des jeunes de Guinée (FOJEG), on réalise que Moustapha Naïté, mis en situation de responsabilité, n’est pas nécessairement différent des autres membres de l’élite guinéenne. Comme eux, il se préoccupe davantage de paraitre et de séduire l’opinion. S’il avait plus ou moins donné l’impression de se démarquer par son approche programmatique, il se révèle que cette posture n’est que superficielle. Pour le reste, Moustapha Naïté, soucieux de protéger son lopin du pouvoir, est prêt à rentrer dans le moule et à se fondre dans la masse. Quitte à se ranger parmi les médiocres. Et ce côté de l’homme qu’ils commencent à découvrir qui fait marrer les jeunes.

Alphonse Camara, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.