Nationale Conakry-Labé : une route top 50 et chaotique !

La route nationale Conakry-Labé est des plus chaotiques du pays. Pour rallier ces quelque 400 Km, on est contraint de se munir d’une voiture tout terrain et de se consolider avec de la pommade antidouleurs. C’est une route top 50. Vraiment ! D’un côté, on parcourt un bitume en pleine décrépitude, de l’autre, une sorte de piste, l’asphalte étant tout bonnement rasé. Sans trop savoir le motif.

A chaque 10 mètres, on quitte le goudron aux trous béants pour la piste poussiéreuse mal taillée, mal nivelée. C’est à cet inter changement qu’on est soumis durant tout le parcours. 5 heures de temps ne suffisent plus pour rallier la cité de Karamoko Alpha Mo Labé. Le risque d’emprunter cet axe est grand, vraiment grand. Les nuages de poussières qui se dégagent réduisent littéralement la visibilité en cette période de fin de fraîcheur où le soleil brille très peu dans cette partie de la Guinée. Pannes récurrentes, bouchons, accidents, sont sans cesse enregistrés, plombant du coup, la circulation.

Cette situation fait légion, notamment à Tamagaly, Linsan et ailleurs. Si la période hivernale trouve ce désordre là en place, bonjour la boue et les nids de poule ou plutôt …d’éléphant.Mais, il n y a pas à rêver d’autant plus que le budget accordé aux TP est loin en deçà des prévisions pour la réhabilitation des routes nationales. Alpha Condé s’en fou car, son jet privé et son hélicoptère lui facilitent de bien tourner le dos à ces genres de routes chaotiques.

Autant prendre son mal en patience. Le temps de le pousser vers la sortie et en finir avec deux mandats absolument désastreux.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.