Nécrologie : Des interrogations autour du décès d’un enseignant à Labé

Un enseignant est décédé lundi matin à Labé, quelques heures après avoir  reçu une injection d’un agent de santé dans une clinique privée de la place, a constaté le correspondant régional de votre quotidien électronique.

Abdoulaye Mairie Diallo, chargé des cours de formation continue à la Direction préfectorale de l’Education de Labé  est décédé peu après avoir été administré une injection.

Cette situation suscite aujourd’hui une vive polémique dans la ville de Karamoko Alpha Mo Labé.  Pour des proches du défunt, son décès est directement lié au produit qu’il a injecté. Ces derniers tiennent pour responsable de ce décès, l’agent technique de la Santé, puisque, disent-ils, « Dès qu’on l’a injecté ce produit, il est décédé immédiatement, sinon il est venu de lui-même à l’hôpital ».

Selon ses proches, Abdoulaye Mairie Diallo, était un homme humble, respectueux qui aimait son métier. Après avoir passé plusieurs années dans l’enseignement, il était finalement devenu formateur à la Direction préfectorale de l’Education de Labé.

« C’est vrai que sa disparition laisse un grand vide dans le secteur de l’éducation nationale, mais on s’interroge toujours sur les causes réelles de son décès », a  fait savoir Amadou Barry, un de ses collègues enseignants.

En attendant les précisions des services de santé sur les causes réelles de son décès, les populations de Labé sont partagées entre tristesse et inquiétudes.

Nous y reviendrons

De Labé Souleymane Camara pour www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.