NFD, candidate à Ratoma : en désespoir de cause ?

«Comme nous sommes abandonnés par notre allié traditionnel, (l’UFDG, NDLR), nous allons continuer notre combat. Nous avions opté pour une unité de l’opposition. Pour cette unité, nous avons même accepté d’être au second rang. Mais nous sommes arrivés à un moment où on a compris que cette unité pour laquelle nous nous battons a été rompue par notre partenaire».

Mouctar Diallo, président des Nouvelles forces démocratiques (NFD) a ainsi compris qu’il est temps de se prendre en charge, à l’orée des communales et locales. En désespoir de cause, son parti présente sa candidature pour briguer la Mairie de Ratoma, un des fiefs de l’ex-alliée, l’UFDG.

Cette option devrait permettre à Mouctar Diallo de mesurer son poids électoral au lieu d’être en perpétuel parti satellite. Le simple fait de miser plus haut, à la tête de ma Mairie de Ratoma, Mouctar Diallo pourra prendre la température de son parti.

Sur les ondes d’une radio locale, Macka Baldé, vice-président du parti les NFD dit avoir prix acte du choix de l’UFDG. Et profite du temps d’antenne pour déclarer que la Commune de Ratoma est une circonscription abandonnée avant de dérouler le projet de société de son parti : former des jeunes, créer une mutuelle de santé, faciliter le transport, assainissement par la mise en place des PME, sécuriser la

commune par la police municipale, etc. « Nous allons tout faire pour la gagner », rêve le vice-président des NFD.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.