Nomination des ministres : le RPG grince les dents !

Depuis la nomination des membres du gouvernement version Don Kass, les dents grincent au RPG, parti au pouvoir. De quoi inviter Alpha Condé à aller à la rencontre des fâcheries. Des militants estiment en effet que le président n’en fait pas trop pour faire la promotion de ceux qui font le RPG, notamment les jeunes et femmes. En lieu et place des vieux qu’on recycle sans cesse au nom d’une prétendue expérience.

Très vite, Alpha Condé crie à la manipulation. Une façon de dénaturer les légitimes revendications.

Extrait : « Il y a des gens qui militent depuis 30 ans dans le parti, ils n’ont pas eu de chance de me voir. Comment un cadre peut dire, je suis un militant de première heure et je ne suis pas ministre pourquoi ? Nous n’accepterons plus la manipulation. Celui qui manipule, ce ne sont pas les manipulés qu’on va prendre mais plutôt, c’est celui qui a manipulé qu’on va frapper. Donnons-nous la main à tous ceux qui veulent travailler. Qu’il soit de la mouvance présidentielle, de l’opposition ou de la société civile. Le premier ministre connaît la feuille de route, il faut que le pays soit en paix, qu’il n’y a plus de pagaille. Ce n’est pas la peine, si un militant fait la pagaille qu’on m’amène un SMS pour dire pardon. Il n’aura pas de pardon ; que chacun fasse son travail. » A-t-il réussi à convaincre ? Pas évident.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.