« Nos peuples ont en commun le destin humain et le devoir de l’humanité » (Alpha Condé)


Invité par d’Emmanuel Macron, au même titre que l’ivoirien Alassance Ouatara, au 75è anniversaire du Débarquement de Provence, ce 15 Août 2019, Alpha Condé a tenu un discours devant les imminentes personnalités.

Pour le président guinéen, ‘’ Le Débarquement de Provence, la bataille d’Italie, notamment les combats de Monte Cassino font partie d’une mémoire collective partagée entre les peuples français et africains. En ce moment où la France avec l’aide de ses alliés combattait pour sa survie et sa liberté, les fils et les filles des territoires africains d’alors se sont sentis interpellés, impliqués, partageant l’appel absolu et universel de la liberté.’’. Ajoutant que : ‘’ Nombreux de ces fils d’Afrique ont trouvé dans la terre de France le repos éternel, et ont laissé ici et là des souvenirs de bravoure et de fraternité. Au-delà des chiffres, ce sont des vies qui ont convergé vers l’appel et la lutte contre le Nazisme et pour la liberté. Ces vies sont celles des planteurs qui ont rejoint la résistance avant de se faire enlever dans les forces françaises libres. Ces vies, ce sont des paysans, d’instituteurs, de forgerons, des chasseurs, qui ont partagé l’idéal du combat.’’

C’est pourquoi, ajoute le Chef de l’Etat guinéen, ‘’De l’histoire et de la mémoire, il ne faut pas retenir que des leçons du passé, d’ailleurs les leçons ne sont utiles que pour le futur. Nos peuples ont en commun le destin humain et le devoir de l’humanité.’’

Pour célébrer ce 75e anniversaire, Emmanuel Macron est accompagné des présidents ivoirien Alassane Ouattara et guinéen Alpha Condé, ainsi que de Nicolas Sarkozy, seul Président à avoir accepté l’invitation.

S’exprimant à cette occasion, Emmanuel Macron a indiqué que : « Les noms, les visages, les vies de ces héros d’Afrique doivent faire partie de nos vies de citoyens libres parce que, sans eux, nous ne le serions pas ». Emmanuel Macron a appelé à renommer des rues, des places et des monuments en hommage aux combattants africains de l’armée française lors de la Seconde Guerre mondiale. 

« Je lance un appel aux maires de France pour qu’ils fassent vivre par les noms de nos rues, de nos places, par nos monuments et nos cérémonies, la mémoire de ces gens qui rendent fier toute l’Afrique et disent de la France ce qu’elle est profondément« , a-t-il déclaré.

Pour rappel, le débarquement allié en Provence a été mené par les forces américaines et françaises, parties d’Afrique du Nord, de Corse et d’Italie du Sud. Elles incluaient 260.000 combattants de la 1ère armée française dirigée par le général de Lattre de Tassigny, composée principalement de soldats venus d’Afrique du Nord et d’Afrique subsaharienne.

Le débarquement débute le 15 août 1944, 70 jours après le débarquement en Normandie. L’opération « Dragoon » va consister pour les alliés (450.000 hommes, dont environ 250.000 Français) à prendre en tenaille l’occupant allemand pour le contraindre à battre en retraite.

Avec francetvinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.