« Nous mettons à profit ce Maouloud pour implorer Dieu » (Imam de Labé)

La communauté musulmane a célébré ce mercredi la fête de Maouloud qui marque la naissance du Prophète Mohamed (Paix et Salut sur Lui).

Pour rappel, la Nuit de la Naissance du Prophète Mouhammad (Paix et Salut sur Lui) est communément appelée Maouloud  dans le monde Musulman. Elle survint exactement une nuit de lundi, 12ème de Rabîcul Awwal( troisième mois du calendrier Hégirien) à l’an 570 du calendrier Grégorien.

Cette Naissance eut lieu dans un contexte historique et géopolitique sans précédent. Elle survint dans un monde enténébré et plongé dans une ignorance profonde de DIEU. Les peuples avaient oublié les messages des Prophètes envoyés auprès d’eux, s’adonnant à des pratiques dignes du paganisme et de l’animisme qui les éloignaient de plus en plus de DIEU

A Labé, cette fête a été célébrée dans un contexte particulier lié à la situation socio-politique que traverse notre pays.

Le grand imam de Labé a invité les fidèles musulmans de mettre cette fête à profit pour implorer la Grâce Divine.

« Nous voyons tous la situation que traverse le pays. Tout le monde est inquiet. Nous devons mettre ce Maouloud à profit pour implorer la grâce de Dieu pour la paix dans notre pays. Mais pour qu’il y ait la paix, il y a des conditions forcément. Il faut qu’il y ait la transparence. », a indiqué le Chef religieux.

Toutefois, ajoute Elhadj Mamadou Badrou Bah,  «  La guerre aussi peut passer par l’injustice. Nous avons assisté à plusieurs violences dues à l’élection présidentielle. Au delà de ces violences il y a eu des pertes en vies humaines et le prophète Mohamed (PSL) a dit ce n’est pas possible que quelqu’un ait la force jusqu’à ce qu’il ôte la vie de son semblable. Donc cet anniversaire ou Maouloud cette année coïncide à une situation critique de la Guinée. A chaque fois notre pays traverse des périodes très difficiles mais cette fois-ci c’est encore pire. Nous savons tous ce qui fait basculer un pays dans le chaos c’est les problèmes inter ethniques et inter religieux. Si tel est le cas, on ne parlera plus de paix ni de développement. », rappelle l’Inspecteur régional de la Ligue islamique de Labé.

Avant de conclure en ces termes : « Nous implorons Dieu pour que la vérité soit maintenue et qu’il rejette l’injustice. Nous mettons à profit ce Maouloud pour implorer Dieu pour qu’il maintienne la paix et la justice dans notre pays”, a-t-il souligné.

Souleymane Camara, www.kababachir.com à Labé

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.