Nouvelle Constitution: Ce que pense Misbaou Sow du RFD


Alors que la question d’une nouvelle Constitution fait débat à Conakry, le président du parti RFD (Rassemblement des Forces Démocratiques) a décliné sa position.
Misbaou Sow, qui a pris la tête d’une formation politique, entend désormais participer au débat politique en Guinée. L’ancien parachutiste et commando rangers, devenu homme politique, n’est pas favorable à un changement de la constitution en cours dans notre pays.
« Nous ne sommes pas prêts vraiment pour le changement de la constitution », a tranché l’officier supérieur de l’armée guinéenne à la retraite, qui répondait à la question d’un journaliste.
Alors que le Président Alpha Condé peine à officialiser ses intentions de soumettre un projet de référendum au peuple de Guinée, son gouvernement et le RPG-ARC-EN-CIEL ont déjà exprimé leur adhésion au projet. A ce jour, les membres du gouvernement et les caciques du parti présidentiel sont déjà sur le terrain pour justifier la nécessité de procéder à une reforme constitutionnelle en Guinée.
Mais ces démarches se heurtent souvent à une forte résistance des opposants au 3ème mandat pour Alpha Condé.
Réunis au sein du FNDC, les membres de ce front multiplient à leur tour les initiatives pour barrer la route à un projet de présidence à vie. Pour l’heure, Alpha n’a pas dit son dernier mot. Ce qui ouvre la voie à des affrontements parfois sanglants entre pros et anti-3ème mandat. Le dernier cas est celui de N’Zérékoré où la ville est toujours sous haute tension, après le couvre-feu décrété par le préfet, qui n’a pas pour l’instant permis de calmer les tensions entre les différents antagonistes.
Devant cet état de fait, qui a occasionné un mort, 28 blessés, des dégâts matériels importants et 38 arrestations, selon un bilan fournit par la Coordination nationale du FNDC, Misbaou Sow, estime qu’il revient au Président Alpha Condé de se prononcer qu’il  »ne fera pas un 3ème mandat » afin de calmer les ardeurs
« Si le Président de la République se prononce aujourd’hui, qu’il n’ira pas à un 3ème mandat, je vous le jure qu’il n’y aura pas de bruits », a assuré l’ancien officier de l’armée guinéenne à la retraite qui n’est pas prêt à accompagner un projet de présidence à vie.
Le Président du RFD évoque d’ailleurs les raisons de sa venue en politique:
«Après réflexion et analyse de la situation de notre pays, tous secteurs confondus, il nous est apparu nécessaire, pressant et urgent, et ce dans l’esprit exclusif pour la sauvegarde de notre République, d’envisager des mesures sociales et politiques efficaces et efficientes, qui à notre avis sont les seules solutions pour maintenir l’unité et la cohésion nationales. D’où l’idée de création du RFD.»


Selon lui, «La vocation de ce parti est de refonder notre République, notre démocratie et notre nation autour des valeurs cardinales que la Guinée s’est dotées depuis son accession à la souveraineté nationale
Ajoutant que: «Notre combat s’inscrit dans la perspective du ‘‘nettoyage des vieilles habitudes politiques’’ dans notre pays.Habitudes caractérisées comme vous le savez par ‘‘le monopole des champs d’action politique’’ détenu par le pouvoir en place et une partie de l’opposition à travers l’ethno-stratégie, la gabegie, la corruption, l’impunité, l’injustice récurrente et j’en passe


Et pour y remédier, Misbaou Sow compte s’investir pour donner  »du sang neuf » à la classe politique guinéenne, parce que, estime-t-il, «La doctrine de notre parti s’articule autour des questions essentielles de la République dont entre autres la cohésion sociale, la diversité et l’unité de notre Pays dans la tolérance des opinions et convictions dont chaque citoyen est porteur. Ainsi chers compatriotes, nous aboutirons à la création d’un Etat doté d’Institutions fortes nous permettant d’aller vers une Guinée unie, prospère, dynamique et émergente.», a-t-il promis.


Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.