Nouvelle Loi sur la HAC : Faut-il craindre un musellement de la presse ?

 

Un projet de Loi sur la reforme de la Haute Autorité de la Communication (HAC) est en examen l’Assemblée nationale.

Même si dans le projet de reforme, le nombre ne change pas, il y a lieu de craindre du fait que les représentants des associations de presse soient réduits désormais à deux au lieu de 5 auparavant. Et le pire, ce que la présidence et l’Assemblée nationale, qui désignaient chacune un représentant, ont été renforcées.

Ce qui laisse craindre un musellement de la presse à l’avenir, car dans sa composition, la présidence influencera forcement par rapport à la presse privée. .

En attendant son adoption à l’Assemblée nationale, Kababachir.com vous livre le contenu du projet de la reforme de la HAC proposé aux députés:     

Extraits :

Il est mentionné donc au titre II :

Article 6 : la HAC comprend 11 membres choisis en raison de leur compétence, de leur expérience et de leur intégrité pour un mandat unique de cinq (5) ans.

lls sont désignés comme suit :

– Trois membres par le Président de la République ;

– Deux membres par le Président de l’Assemblée Nationale ;

– Un membre par le Conseil Supérieur de la Magistrature ;

– Deux membres par les Associations de presse ;

– Un membre par les Postes, Télécommunications et NTIC ;

– Un membre par le Collectif des imprimeurs, des libraires, des bibliothécaires et des archivistes ;

– Un membre par le Collectif du cinéma et de la photographie.

Ibrahima Sory Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.