N’ZEREKORE : A la place du voleur, c’est un innocent qui est tué

En Guinée, les chantiers des droits humains demeurent encore étendus. La défaillance du système judiciaire et l’inefficacité des services de sécurité font que ce sont les citoyens qui se rendent justice. Une situation particulièrement visible ces derniers temps dans la ville de N’Zérékoré, au sud-est du pays.

Sur place, entre notamment les conducteurs de taxi-moto et les voleurs de ces motos, les relations sont exécrables. Les premiers, après avoir été longtemps victimes, ont repris l’ascendant depuis qu’ils ont décidé de soumettre à tout présumé voleur la vindicte populaire. Il y a que cependant, cette justice populaire est potentiellement porteuse de bavures. Et pas plus tard qu’hier, on en a eue quand un jeune mécanicien, pris pour voleur, a été sauvagement lynché.

C’est ce qui se serait passé, selon nos sources, c’est qu’un jeune a déplacé un conducteur de moto taxi pour une localité riveraine de la ville de N’Zérékoré. En cours de route, une dispute éclate entre le passager et le conducteur. Ils en viennent aux mains, mais le conducteur de la moto réussit à garder son engin et à fuir, convaincu qu’il a affaire à un des fameux voleurs voulant lui dépouiller son engin. Sorti des griffes de son agresseur, le jeune conducteur revient dans N’Zérékoré et alerte d’autres conducteurs. Informée que le voleur est à la poursuite de sa cible, la troupe campe et attend de pied ferme ce dernier.

Possédé par la passion et guidé par une envie irrépressible de vengeance, le groupe se rue alors sur le premier jeune qui surgit à l’horizon, croyant avoir affaire à l’agresseur. Le pauvre ne comprenant pas ce qui lui arrive n’a pas non plus l’occasion de s’expliquer. Il est battu jusqu’à ce que mort s’en suive. Et c’est seulement après qu’il est établi que la pauvre victime n’était qu’un mécanicien, de surcroît maladif. Mais le mal avait été fait.

Anna Diakité, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.