ONU : Le Ghana déploiera plus de femmes dans les opérations de paix

Selon l’Organisation des Nations unies (ONU), le Ghana est « l’un des rares » pays au monde à compter des femmes dans son armée dès 1959.

L’Organisation des Nations unies (ONU) a accordé 3,7 millions de dollars sur trois ans aux forces armées ghanéennes (FAG) pour augmenter le déploiement de femmes militaires ghanéennes dans les missions onusiennes de maintien de la paix et mieux intégrer la perspective de genre dans les FAG. Ce financement a été alloué par le Fonds de l’Initiative Elsie pour les femmes en uniforme dans les opérations de paix, un fonds d’affectation spéciale de l’ONU hébergé par l’Entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU Femmes).

Il permettra au Ghana d’augmenter sa contribution en personnel militaire féminin en déployant une unité fortement paritaire – un bataillon militaire composé d’une forte représentation féminine globale, notamment aux postes de commandement – dans la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL) au cours des trois prochaines années, et au-delà, a indiqué ONU Femmes. Il s’agit, a-t-on expliqué, de s’attaquer à deux des principaux obstacles à la participation effective des femmes : la faible réserve de femmes formées et qualifiées pouvant être déployées en tant que personnel de maintien de la paix et l’inadéquation des infrastructures pour les femmes.

Dans ce cadre, une campagne nationale sera lancée pour déconstruire les stéréotypes de genre et encourager le recrutement et l’intégration de femmes à des postes de leadership et de combat. À travers des visites dans les 16 régions du pays, les FAG conduiront aussi des actions de sensibilisation pour inciter les jeunes femmes des écoles secondaires et supérieures à s’engager dans l’armée. Les FAG construiront par ailleurs deux modules d’hébergement spécifiquement conçus pour les recrues féminines (300 lits au total), ce qui leur permettra de recruter et de former davantage de femmes en vue de leur déploiement sur des opérations de paix de l’ONU.

Le Ghana est le septième plus gros fournisseur de contingents dans les opérations de paix de l’ONU. Il déploie actuellement 2760 militaires, dont 15,6 pour cent de femmes. Il est le premier contributeur en personnel féminin au sein des contingents militaires envoyés sur les missions de l’ONU. Créé en 2019 par les Nations unies et le Canada, le Fonds de l’Initiative Elsie est financé par les contributions de l’Allemagne, de l’Australie, du Canada, du Danemark, de la Finlande, de la Norvège, des Pays-Bas, de la République de Corée et du Royaume-Uni.

Source: dpa-news.de

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.