Opposants écroués : Les avocats dénoncent les mauvaises conditions de détention de leurs clients

En conférence de presse mercredi pour faire un état des lieux des conditions de détention de leurs clients, les avocats d’Ousmane Gaoual et Cie, après la suspension de leur participation à la procédure, dénoncent les mauvaises conditions de détention de leurs clients.

 « Nos clients écroués à la maison centrale sont pratiquement tous malades. »,  a déploré Me Salifou Béavogui, qui ajoute que : « Ces maladies sont liées à leurs conditions de détention. »

«  Comme vous le savez, chacun de nous traine une maladie quelle que soit la nature mais qui résiste quand vous êtes en liberté. Alors si vous êtes privés de liberté et soumis à une certaine situation, la maladie ne peut que s’empirer. Si vous prenez l’honorable Ousmane Gaoual Diallo, il a des maux d’yeux, des problèmes de nerfs, des douleurs sur tout son corps liées au fait qu’avant, s’il avait la possibilité de se mouvoir, de faire le sport, il ne serait pas exposé à cela. Mais, ils sont sur place 24H/24. Il (Ousmane Gaoual) nous a rapporté que parfois, il a l’impression qu’une partie de son corps ne fonctionne pas et qu’il frôle la paralysie », a indiqué cet avocat  de la défense qui avait à ses côtés Me Thierno Souleymane Barry.

S’exprimant sur les cas d’opposants détenus, le Président Alpha Condé a indiqué mercredi que ces détenus ne sont pas des hommes politiques.

Une situation qui a suscité des vives réactions au sein de la classe politique et des acteurs de la Société civile.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.