Opposition républicaine : Sylla de l’UFC dénonce « un grand malaise »

Le FAD a mal négocié le virage avec cette histoire de vol de tablette d’un des membres fondateurs de l’alliance qui défraie actuellement la chronique. Aboubacar Sylla et Cie n’ont pas encore fini de ressasser, de ruminer, et soudain, Telliano est mis à l’étroit avec un IPad ne lui appartenant pas. L’affaire fait grand bruit, alors que le porte-parole de l’opposition républicaine dénonce « un grand malaise » au sein des opposants.

Selon Aboubacar Sylla, « Nous sommes alliés parce qu’on n’avait pas le choix. L’UFDG a déclaré publiquement, qu’en ce qui concerne le premier tour des élections, que ce soit local ou national, qu’il n’était pas question d’alliance et que les alliances ne pouvaient être envisagées qu’à un second tour éventuel. C’est une belle stratégie mais il est possible aussi pour certains partis politiques surtout quand il s’agit d’élections locales, conformément à la configuration électorale de la circonscription concernée, de s’allier dès le premier tour, de faire des listes communes. »

Il a rappelé au passage les péripéties qui ont sous-tendu à la mise en place de cette opposition républicaine aujourd’hui en profonde déconfiture. Pour lui, il y a des membres à part entière ayant signé la charte : « C’est El hadj Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, l’UFC, les NFD et le RDIG. Nous sommes les 4. Ceux qui sont arrivés tout dernièrement, ils sont encore dans une situation d’observation, peut-être qu’ils vont y adhérer définitivement. Donc je crois qu’il y a un grand problème, il y a un grand malaise, il ne faut pas le cacher au niveau de l’opposition républicaine. »

Jusqu’à quand ce malaise couvera ? Seul Dalein semble trouver une issue négociée, en grand rassembleur, au risque d’être davantage esseulé, donc affaibli. Quitte à classer ces nombreux problèmes d’égos.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.