Orientation des bacheliers : le ministère droit dans ses bottes

Le ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique n’en démorde pas. En dépit des vives protestations et mêmes des manifestations devant le département, les autorités en charge du secteur de l’enseignement supérieur, demeurent inflexibles. A la faveur d’une conférence de presse qu’il a animée ce lundi à Conakry, le secrétaire général du ministère, Binko Mady Touré, a avec fermeté, rejeté toute éventuelle concession face aux réactions des étudiants et de leurs familles. Une sortie qui signe la fin de la récréation.

La sortie de Binko Mady Touré portait sur deux aspects de la polémique autour de l’orientation des bacheliers. Le premier élément est en rapport avec les bacheliers non encore orientés et dont quelques-uns espèrent une ultime chance d’être orientés. Renvoyant aux candidats en question la responsabilité de leur non orientation, le secrétaire général a clairement indiqué qu’il n’est plus question pour eux de se faire orienter cette année : « On ne peut pas se mettre à les rechercher. Ils ont eu plus de dix jours pour venir exprimer leurs choix. S’ils ne sont pas venus, ils ont une raison que nous ignorons. Et comme chacun peut répéter l’opération trois fois au maximum, peut-être qu’ils attendent l’année prochaine pour venir répéter. En tout cas, on n’a rien mis en place pour ceux qui ne sont pas venus ».

L’autre volet autour duquel il s’est exprimé porte sur des rumeurs qui circulent et qui font état d’une commission qui devrait de nouveau plancher sur l’orientation des bacheliers en vue d’accéder aux doléances de quelques-uns. A ce sujet, Binko Mady Touré n’est pas passé par quatre chemins. Selon lui, c’est là l’œuvre d’arnaqueurs dont il faut se méfier

« Quelqu’un aurait dit qu’on demandait 2 millions de GNF et une commission serait installée quelque part… C’est de l’arnaque. Les parents élèves ou élèves qui vont se prêter à ce jeu, c’est à leurs risques et périls. Les résultats sont sortis, il n’y aura pas une deuxième liste de résultats. Il n’y aura pas de réorientation. Même à l’intérieur d’une faculté, on ne change pas de département ».

Difficile d’être plus clair !

Anna Diakité, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.