Ousmane Gneloy: le passage à vide d’un insulteur indigné

Le jeunot, transfuge de l’UFDG pensait, user de sa désormais appartenance au RPG pour se venger de sa famille politique d’hier, à cause d’un problème personnel à la famille Gneloy. Mais, Ousmane (il fait face à de grosses charges de judiciaires et Fatou, sa sœur(l’épouse excommuniée à cause de son indécence publique) ne trouvent pas finalement grand-chose à se mettre sous la dent, suite à la chute soudaine mais prévisible d’Alpha Condé.

Pour le cas d’Ousmane, son rapprochement, selon ce que lui-même égrène, n’aura été, aux yeux de l’opinion, qu’un passage à vide. En effet, l’insulteur indigné par la chute du despote, alors qu’il en était le ministre de la défense sur Facebook ne se gêne pas de citer ce qu’il estime être un gain à son appartenance au parti au pouvoir déjà sévèrement saisit à plat ventre par les circonstances du moment. Selon Gneloy, Alpha Condé lui a acheté une maison. Sauf qu’il ne présente ni acte notarié, ni indiquer le quartier, ni la stature de la maison. Et comble de la confusion, le petit note : « Il m’a logé depuis que je suis au RPG, je ne paie pas de loyer. » Comme un gamin à qui on achète des jouets, Gneloy se réjouie le fait qu’Alpha Condé lui aurait acheté des téléphones « pour que mes directs soient très propres ». Il oublie qu’il a une formation académique absolument lamentable.

A ce titre il devrait se résoudre à aller à l’école, pour pallier la faiblesse avérée et mieux servir plus tard l’Etat et les siens. Gneloy doit comprendre que le RPG, Alpha Condé et Cie l’ont juste utilisé contre ses liens familiaux biologiques. Alpha s’en va, Gneloy ne saurait plus revenir à Hafia (Quartier en haute banlieue de Conakry où il vivait avec modestie insultante avec sa famille). Almanya, en plein cœur de Kaloum, il est invisible, de peur de se faire choper par les missionnaires du juge Alphonse, dans l’affaire injures Vieux Biro Diallo.

Ousmane Gneloy contraint de vivre en clandestinité met donc sa vie en danger. Il s’est grillé ! Au même titre que sa sœur Fatou dont une vidéo tournée par elle-même fait actuellement état de son divorce d’avec son époux, pour des raisons politiques, mais surtout d’indécences outrageantes. Le militantisme revanchard a un prix. Et celui-ci est sans pitié. Ce prix se paie cash : chute politique et décadence morale ! Le raccourci est saisissant et il a un goût fétide.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.