Ousmane Kaba à Kankan : Une rentrée au bercail sous fond de campagne électoral !

Le président du parti des démocrates pour l’espoir est rentré à Kankan dans la nuit de ce vendredi 08 Aout 2019. Accueilli par quelques centaines de militants et sympathisants de sa formation politique, il a tenue un discours tonitruant.

Réputé pour ses prises de position sanglantes, Dr. Ousmane Kaba aborde :

 « La deuxième capitale de la Guinée est dans le noir. Il n’y a pas de route en Guinée. Ceux qui ont quitté Conakry pour être là peuvent en témoigner. Au lieu de s’occuper de ça, on s’occupe de l’arrivé ou du départ d’Ousmane Kaba ».

Il ne se limite là ! « Quand je dis qu’il n’y a pas de train à Kankan, qu’il n’y a pas d’électricité, qu’il n’y a pas de routes, est-vrai ou faux » ? A-t-il lancé à ses militants venus l’accueillir.

Et puis sans citer de nom il ajoute « Les gens qui viennent ici avec beaucoup d’argent volés, ils n’ont qu’à faire pour la Guinée d’abord. La distribution d’argent et de moto bat son plein. Mais ce n’est pas comme ça qu’on aide la jeunesse. Cela ne peut pas changer l’avenir ». A-t-il dénoncé.

Enfin sa formation politique et la présidentielle de 2020 ne sont pas en  reste dans son discours.

« Le pays ne peut pas progresser sans un travail dynamique et une bonne gouvernance. Une gouvernance que nous avons l’opportunité de changer en 2020. Tous les jeunes Guinéens veulent adhérer le PADES (Parti des Démocrates pour l’Espoir), parce que les autres partis politiques incarnent le passé et nous nous sommes le futur ».

CHEICK-SEKOU BERTHE, CORRESPONDANT www.kababachir.com à Kankan.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.